Réseau pour le développement économique local en Afrique

Accueil / Ressources / Bibliothèque numérique / Evaluation de l’Impact du Covid-19 sur le secteur informel

Evaluation de l’Impact du Covid-19 sur le secteur informel

mardi 29 septembre 2020

Les premiers cas de la pandémie du COVID-19 en Côte d’Ivoire sont apparus à la mi-Mars 2020. Pour y faire face, l’Etat ivoirien a pris des mesures pour endiguer la propagation de la maladie à savoir l’instauration d’un couvre-feu de 21h à 5h du matin, la fermeture des frontières, l’interdiction de déplacement entre Abidjan et les villes de l’intérieur du pays sans autorisation, la fermeture des restaurants, des maquis et des bars, la fermeture des établissements scolaires et universitaires, etc.

Ces mesures ont sans nul doute des effets sur les activités économiques dans l’ensemble et sur les acteurs du secteur informel en particulier. Pour mieux appréhender ces effets, le gouvernement ivoirien en collaboration avec le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) a entrepris de mener une étude visant à évaluer l’impact de la crise sanitaire sur le secteur informel ivoirien.

Avant d’analyser les effets de la crise sanitaire sur le secteur informel, il faut indiquer que le secteur informel joue un rôle prépondérant dans l’économie de la Côte d’Ivoire. En effet, ce secteur contribue à plus de 40% au produit intérieur brut (PIB) et à la création d’emplois. Par ailleurs, les résultats de l’Enquête Régionale Intégrée sur l’Emploi et le Secteur Informel réalisée en 2017 (ERI-ESI 2017) ont mis en relief un total de 2 275 023 unités de production informelles (UPI) dont 56,6% sont commerciales, 23,1% sont dans le domaine des services et 20,3% sont industrielles), avec 3 250 741 personnes en emploi, engagées dans des activités informelles.

Télécharger ici

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.