Réseau pour le développement économique local en Afrique

Accueil / News / Actualités / Casa-Settat : Des pistes de relance sectorielles

Casa-Settat : Des pistes de relance sectorielles

vendredi 25 septembre 2020

365 recommandations et des pistes de relance pour les secteurs les plus impactés par la crise COVID-19. Le Comité régional de veille économique de la région de Casa- Settat (CRVE) vient de rendre public le fruit d’un travail orchestré par le CRI. Un document ayant mobilisé plus de 120 organismes, dont CGEM, fédérations, confédérations sectorielles et associations professionnelles, chambres professionnelles, banques, universités, collectivités territoriales, SDL, délégations ministérielles...

Huit groupes de travail sectoriels ont été constitués (sous la houlette du CRI) dans l’objectif de débattre et d’apporter des idées, des projets et des recommandations à même de permettre la reprise de l’activité des secteurs les plus impactés, à savoir le tourisme, l’industrie, l’artisanat et l’économie sociale et solidaire, les industries créatives et culturelles, le commerce, l’agriculture et la pêche, les BTP ou encore le climat des affaires. Les recommandations et les pistes d’actions concernent principalement les volets liés au financement, à la fiscalité, le foncier, l’accompagnement, la digitalisation et facilitation administrative, la formation, la promotion et marketing territorial, le développement durable et inclusif et bien d‘autres.

A cet effet, les groupes de travail, présidés chacun par un chef de file, doivent pousser la réflexion et classer parmi les 365 recommandations recueillies, celles à caractère conjoncturel, celles à caractère prioritaire et celles nécessitant des préalables, tout en identifiant les mesures à déployer sur le court, le moyen et le long terme.

Dans un rapport de 117 pages, le comité régional de veille économique liste les principaux indicateurs de la région, rappelle les mesures phares du Comité national de veille économique et explique la démarche participative adoptée pour l’élaboration de ce travail. Un exercice qui rappelle le travail du think tank, lancé par l’ex-wali Khalid Safir en 2014 à Casablanca (suite au discours royal d’octobre 2013). Ses recommandations, restituées en 2015, avaient débouché sur le lancement, un an plus tard, du « plan de développement 2015-2020 ».
En savoir plus

/

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.