Réseau pour le Développement Economique Local en Afrique

Accueil / News / Actualités / Pourquoi faire du DEL en Afrique ?

Pourquoi faire du DEL en Afrique ?

vendredi 6 octobre 2017

M. François Yatta

La décentralisation en Afrique évolue dans un contexte économique difficile, un cadre institutionnel fragile et des niveaux élevés de pauvreté. Dans la plupart des pays, des processus de décentralisation sont en cours et un certain nombre de tâches et de responsabilités ont été transférés aux collectivités locales. Cependant, dans les premières phases de la décentralisation (1980-2005) l’accent avait plutôt été mis sur les aspects administratifs et politiques. A partir de 2005, les contraintes d’accès à l’emploi et la génération de revenu ont été identifiées comme le principal obstacle à l’enracinement de la décentralisation et à l’amélioration des conditions de vie des populations.

Cette montée en puissance du DEL s’explique par trois grands facteurs :

  • la mondialisation qui plus que jamais met le territoire au premier plan des stratégies des entreprises,
  • la décentralisation qui donne un cadre institutionnel adéquat aux territoire,
  • l’urbanisation qui met en avant le rôle de pôles de développement des villes et de leur hinterland comme centres de production et de compétitivité.

Élaborer des stratégies de développement économique local (DEL) implique une coalition d’acteurs qui dépasse les frontières institutionnelles traditionnelles (publics, privés et acteurs sociaux) et requiert de la recherche, de la consultation et de la participation. Il implique aussi une impulsion du bas et une maîtrise d’ouvrage des acteurs locaux eux-mêmes dans un exercice grandeur nature de planification stratégique locale.

Les citoyens, les collectivités locales, les entreprises, les gouvernements centraux et les partenaires au développement travaillent à tirer bénéfice de leur investissement dans des stratégies locales et des programmes de développement économique local. En effet, les avantages directs des stratégies de DEL réussies influent sur le volume de l’activité économique et ont un impact important sur la création d’emplois et la distribution de richesse. Ces deux dernières ainsi que l’assiette fiscale se portent d’autant mieux que les économies locales sont vivaces et compétitives et plus d’impôts suppose de meilleurs services publics ; ce qui permet d’améliorer l’environnement infrastructurel des entreprises. Bien élaboré et mis en œuvre, le DEL est un cercle vertueux qui permet un développement local durable.
De meilleurs emplois et revenus, une qualité de vie élevée sont les exigences de tous les citoyens, aussi bien dans les pays en développement que dans les pays développés. Ces exigences, de plus en plus pressantes pour les collectivités locales et leurs responsables, sont légitimes et impliquent des stratégies hardies de promotion de DEL au niveau local. Les processus de décentralisation donnent à ces exigences une résonance particulière, même si la décentralisation fiscale se fait encore attendre.

Une grande partie de l’activité économique est concentrée en Afrique autour des micro, petites et moyennes entreprises dans les économies formelles et informelles. Un environnement infrastructurel de bonne qualité est une condition importante du développement de ces activités et de leur compétitivité. Le DEL est une démarche par laquelle les opérateurs économiques font prendre en compte leurs préoccupations pour une meilleure contribution au développement territorial.
Les partenaires au développement ont également plus qu’une raison de s’y investir car le DEL participe à l’efficacité de l’aide en encourageant la maîtrise d’ouvrage locale, la planification locale ainsi que la prise de décision au niveau local. Le DEL améliore en outre la gouvernance locale, réduit la pauvreté et contribue à l’enracinement de la décentralisation. La plupart des stratégies de DEL identifient les projets qui sont des priorités locales, pas nécessairement les priorités des partenaires au développement.

Dans ce contexte, l’objectif du LEDNA est de faciliter des économies locales et nationales fortes et compétitives par la diffusion des connaissances, le renforcement de capacités et le développement des pratiques de DEL en Afrique.